Problèmes réseau

Comité Réseaux Internet & Mobile Camoëlais

C R I M C

Nous voulons que le principe d'égalité d'accès aux services de télécommunications s'applique aussi à Camoel. Ce qui n'est pas le cas actuellement notamment pour le réseau téléphone mobile .

Un bilan déplorable sur Camoel

Données recueillies au cours de l'enquête auprès des Camoelais (décembre 2016)

  • Des temps de réponse Internet fastidieux, des coupures intempestives.

.

  • Réception des mobiles faible, des conversations hachées voire coupées.

.

  • Trouver une zone de réception acceptable relève du hasard.

Le Comité Réseau Internet & Mobile Camoëlais est créé.

Son objectif :

.

Utiliser nos moyens de communication dans des conditions normales !

.

Notre démarche a pour objectif l'amélioration de nos moyens de communication sur la commune de Camoel. Qu'il s'agisse du téléphone ou du réseau Internet, les Camoélais se plaignent de la qualité de service délivrée par les opérateurs de télécommunication.

Les Camoelais ne peuvent pas compter sur ces moyens notamment pour ce qui concerne les astreintes (hôpitaux, sécurité, travail...).

La démarche du comité

Une évidence

.

Les moyens de communication modernes, qu'il s'agisse du téléphone ou d'Internet, sont aujourd'hui bien plus que de simples éléments de confort. Ce sont maintenant des outils incontournables pour la vie quotidienne voire même indispensables à notre sécurité.

 

Nous demeurons dans un environnement rural agréable mais nos structures (travail, santé, sécurité, administratrion, loisirs ...) à la différence des centres urbains ne sont pas toujours à notre porte. Nous avons besoin de compter sur les moyens modernes de communication pour bien vivre, bien travailler.

 

_________________

Un constat

La situation

La commune se développe et notre population s'accroit régulièrement. Les moyens de communication devraient suivre cette évolution et les infrastructures devraient permettre à tous les habitants de bénéficier d'un service moderne de qualité c'est à dire fiable et performant. Ce qui ne semble pas être le cas sur l'ensemble de notre commune.

 

Sur certains secteurs de la commune, la couverture du réseau téléphonique mobile est médiocre, aléatoire voire impossible. Les débits Internet sont très faibles ce qui induit des temps de communication incroyablement longs rendant fastidieux son utilisation. Cette situation est due au sous dimensionnement et l'obsolescence des infrastructures actuelles. Le centre bourg n'est pas épargné. Mr le Maire est favorable à la résolution de ce problème.

 

Les acteurs

.

Les équipements de communications sont installés, gèrés, entretenus par les "Opérateurs de communication" (Orange, SFR, Bouygues, Free...) avec lesquels nous passons un contrat de service, à qui nous payons nos redevances mensuelles.

 

Ces entreprises sont bien sûr des structures commerciales, ils agissent par intérêt financier. Seule l'opportunité de nouveaux business les incite à investir. Les "petites communes rurales" de faible densité ne les intéressent pas, elles les traitent même avec mépris. Elles développent les cités de grande densité.

 

Pour corriger cette situation, un plan publique prévoit le déploiement de réseaux très haute vitesse en fibre optique appelé FTTH (Fiber to the Home) garantissant la fibre optique jusqu'au domicile.

 

Du 100Mb/s pour tous ou rien !

 

Le planning de ces déploiements prévoyait une fin en 2020. Les dernières informations communiquées par l'ARCEP et la cours des comptes démontrent que le déploiement du plan très Haut Débit prend du retard. Les nouvelles communications situent l'échéance à 2030 pour les communes dites "de faible densité" comme les nôtres. Nos communes ne sont pas prioritaires

 

Objectif du comité:

.

Les administrations elles-mêmes cherchent à informatiser dès maintenant leurs démarches. Le développement économique de nos communes passe inexorablement par l'utilisation d'outil de communication modernes et fiables. Cependant "La surperformance" n'est pas notre rêve de demain. Nous souhaitons simplement pouvoir dès aujourd'hui compter sur des réseaux permettant d'utiliser le téléphone et l'internet dans des conditions suffisantes.

 

Notre démarche :

  • Faire Prendre en compte les technologies alternatives à la fibre optique.
  • Construire un « mix technologique » moins coûteux.
  • Intégrer un objectif de haut débit minimal pour tous.

 

10Mb/s nous suffisent !

Une situation qui dépasse nos limites !

ET LE TELEPHONE MOBILE ?

.

Ce réseau est privé. Il faut inciter les opérateurs à fournir une qualité de service uniforme à la hauteur de leurs messages marketing. Ce qui n'est pas simple compte tenu du mépris qu'ils portent à l'égard de leurs clients.

 

 

Cepandant FRANCE MOBILE, conscient du fait que les besoins des citoyens en matière de couverture mobile ne se limitent pas aux seuls centres-bourgs et ne concernent pas uniquement des cas d’absence totale de couverture par l’ensemble des opérateurs mobiles, le gouvernement a décidé de mettre en place une démarche de recensement et de traitement des problèmes de couverture mobile.

C’est l’objectif de la plateforme France Mobile opérée par l’Agence du Numérique. Il s'agit d'une opportunité donnée aux élus locaux pour identifier et prioriser les problèmes de couverture mobile.

 

Camoel à utiliser cette opportunité pour déclarer les zones blanches ou grises de la commune. Il appartient maintenant au préfet en concertation avec les collectivités territoriales, de prioriser les problèmes identifiés. L’objectif étant le traitement par les opérateurs des cas considérés comme prioritaires. Une réponse téléphonique de la sous préfecture de Pontivy.

 

Pour information : Free a obtenu l'autorisation de construire un pylone sur le chateau d'eau de Ferel. A suivre !